Ce que je reproche aux émissions de déco

Ce que je reproche aux émissions de déco

Elles sont très nombreuses ces émissions de déco et elles présentent toutes sortes de concepts télévisuels. Pour débuter, j’aimerais mentionner que l’émission ‘Des idées de grandeur’, est sûrement la plus représentative de la réalité du design d’intérieur au Québec. On peut voir la démarche d’un designer avec ses clients: la première rencontre; l’énoncé des besoins; la visite de la pièce qui sera rénovée; la présentation des plans et croquis et la réalisation des travaux.

Là où j’en ai, c’est lors de la présentation des budgets disponibles et des coûts réels reliés à une transformation. Toutes émissions confondues, c’est toujours la même chose. Soit, on ne parle pas de coûts du tout, soit, on énonce des coûts partiels. Voyons par exemple, ce cas, où la dame souhaite rénover sa salle de bain / buanderie, au sous-sol, avec un budget de 4500,00$. Dans l’émission, on a beau prendre la peine de spécifier que la production assume les frais du designer et des hommes à tout faire, les téléspectateurs retiennent, pour la plupart, qu’il est possible de rénover une salle de bain pour 4500,00$, incluant tout le matériel, la main-d’oeuvre, le designer et les taxes! Ce qui, bien sûr, est irréaliste. Concernant l’épisode dont je parle ici, on fournit la liste exhaustive des matériaux utilisés pour le projet. Remarquez l’avertissement: « Les prix mentionnés n’incluent pas les taxes et sont inscrits à titre indicatif seulement. Les designers peuvent avoir profité de certains rabais ou de prix spéciaux faits dans le cadre de l’émission. Le coût de la main-d’oeuvre spécialisée n’est ni détaillé ni inclus dans cette liste. » 

Budget rénovation

Ce n’est pas rare que ça accroche lorsque je demande aux clients, leur budget disponible. Récemment, je reçois un appel d’une dame qui veut refaire sa salle de bain au complet, avec une nouvelle douche spacieuse, toute en céramique, bain auto portant, vanité et rangement sur mesure,  pour 10 000,00$. Il faut mettre au moins le double, voir même le triple,  pour une salle de bain de ce type. « Oh, mais j’ai vu dans l’émission machin, qu’ils ont refait la salle de bain de Mme chose pour 8000,00$ ». Et voilà! La cliente potentielle raccroche, déçue. Je ne blâme pas les gens, ce n’est pas tous les jours qu’on rénove, et il est normal de ne pas connaître les coûts reliés à un projet de rénovation. Néanmoins, je souhaiterais plus de transparence à la télévision. J’aimerais qu’on révèle le coût total, taxes incluses, de la transformation présentée.

Je ne suis pas la seule à être agacée par ça. En France, une styliste de métier, s’en formalise aussi: « Les émissions de déco-réalité donnent une mauvaise idée de ce qu’il en coûte réellement pour rénover. Avant de nourrir votre projet avec des photos de magazines, faites le tour des marchands pour connaître les prix des matériaux, questionner un fabricant d’armoires de cuisine, un électricien, un plombier… Avec une vision plus réaliste, vous serez moins déçus. » Référence: http://fr.chatelaine.com/art-de-vivre/maison/reno-et-deco-20-conseils-de-pros/

Il serait souhaitable aussi de présenter les délais réels, du début du projet, jusqu’à la fin des travaux. Que les téléspectateurs réalisent qu’il s’écoule, quelques fois, plusieurs semaines, voir des mois, entre la première rencontre client / designer et la transformation complétée.

Du côté américain et canadien, on semble être moins scrupuleux à dévoiler les vrais montants des rénovations présentées. Je ne sais pas pourquoi au Québec, on hésite à révéler les budgets totaux nécessaires pour rénover, décorer, etc. Sujet tabou, me direz-vous…

Pour clore le sujet des émissions de déco, sur une note plus rigolote, voici une petite anecdote. Il arrive que des gens m’appellent et me disent qu’ils ont l’intention de demander des croquis et plans à 3 designers différents, pour ensuite faire leur choix. Lorsque je leur dis, pas de problèmes, voici mes frais pour ‘participer à votre concours’:

  • aller vous rencontrer chez vous
  • prendre en note vos besoins
  • mesurer la ou les pièces
  • prendre des photos
  • revenir au bureau
  • faire une étude préliminaire de l’espace et des besoins
  • faire quelques croquis exploratoires
  • et finalement, retourner chez vous pour vous les présenter,

on me demande alors tout surpris: vous me chargez pour ça?!

S’il y a des designers qui procèdent ainsi, ce n’est pas mon cas. Je respecte  trop votre projet et mon temps.

En design d’intérieur, une relation avec le client, basée sur la confiance et la transparence, est essentielle. Il faut parler de budget sans gêne. Parler des possibles extras, dus à des facteurs inconnus. Être clair sur l’échéancier et les délais nécessaires aux travaux. Évoquer la possibilité d’un retard dû à une commande en attente. Aviser le client des désagréments qu’il aura à vivre pendant la construction. Être rassurant, disponible, avant, pendant et après les travaux.

Je suis entrain de documenter un dossier complet sur les coûts réels des rénovations résidentielles, que je partagerai avec vous très bientôt. Entre-temps, si vous avez des questions ou commentaires sur ce sujet, n’hésitez pas!

photo by:
Vous avez aimé cet article?
Faîtes le savoir!

Article précédant

Article suivant

6 Réponses

  • Merci d’avoir écrit cet article. C’est vraiment la réalité du terrain. Je suis designer depuis 25 ans et ces émissions ont fait complètement changées l’approche-client dans les 8 dernières années. J’ai suivi ma formation en Home staging avec l’ancienne équipe de Coup d’oeil design. Ce que je reprochains à France et Brigitte c’est que dans l’émission Byebye maison elles ne mettaient jamais les frais pour leurs honoraires.
    Merci.

    Lucie Rochette

    15 mars 2015 à 15 h 23 min

    • Bonjour Lucie,
      Avez-vous une idée pourquoi elles ne voulaient par parler de leurs honoraires?
      Je trouve qu’il n’y a pas de mal à évoquer nos frais, bien au contraire. C’est plus transparent pour les gens. Plus honnête, je trouve.
      En tout cas, merci de votre commentaire.
      Linda

      lindalabrosse

      15 mars 2015 à 16 h 37 min

  • Ca explique un peu pourquoi j’ai tant de difficultés à mettre sur table les honoraires que j’aurai à facturer , très et trop souvent les gens semblent croire que ce n’est pas justifié de charger ce temps, et pourtant c’est ce temps là qui fait que le projet sera ce qu’il sera!!! J’adore cet article, il me rassure !!!!!!

    Nathalie Touzin

    26 octobre 2015 à 15 h 41 min

    • C’est vrai que l’on travaille fort et de longues heures. Et toute la responsabilité qui vient avec… eh bien ça se paie! Ne lâchez pas Nathalie. Si je peux me permettre, je vous partage une ressource extraordinaire. Une coach designer, qui m’a beaucoup apporté. Elle m’a aidé à trouver la véritable valeur de mon travail et à trouver mon client idéal. http://www.clairelabreche.com

      lindalabrosse

      30 octobre 2015 à 12 h 50 min

  • Tellement vrai….Je suis designer aussi et on entend trop souvent  »ah j’ai vu a décore ta vie, ah as tu regardé cette émission… » NON! Je n’écoute pas ces émissions car je me connais, je connais mon talent et j’aime me référer à des projets qui sont plutôt réaliste…..et j’aime la touche finale. En effet…trop souvent les clients veulent nous comparer. Je ne suis pas en manque de travail pour me plier à cela….si vous voulez me comparer, comparez moi avec moi même, pas avec une autre qui fera un travail complètement différent.

    Joelle

    28 octobre 2015 à 10 h 00 min

    • Bravo pour votre attitude Joelle et lâchez pas! Il y a beaucoup de sensibilisation à faire auprès de la clientèle.

      lindalabrosse

      30 octobre 2015 à 12 h 41 min

  • Laisser un commentaire

    Nom
    Courriel
    Site web
    Commentaire

    Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.