Idées et nouveautés au Circuit Index Design

Tendances

‘Food truck’ d’AEdifica

Idées et nouveautés au Circuit Index Design de Montréal, 2ème édition.

Voici ce qui a retenu mon attention, hier, au CIDM15.

Matériaux

Du côté de Quincaillerie Richelieu, 2 nouveautés ont suscité mon intérêt. La première est un stratifié fait de vraie pierre: voir les panneaux Facestone, qui viennent en 4′ X 8′, recouverts d’une mince feuille de pierre (0.9 mm). Les applications sont variées, mais, entre autres, on peut en faire des portes d’armoires de cuisine. Sur le site de Richelieu (lien précédent), on y voit un recouvrement de comptoir en graphite.

La deuxième nouveauté chez Richelieu, qui m’a fascinée, est le panneau Organoïd. Ce sont des panneaux ‘senteurs’. Pétales de rose, lavande, cacao broyé, etc. En tout 12 parfums, sur panneaux de 4′ X 10′, recouverts de matières naturelles non vernis. On peut s’en servir, entre autres, dans les garde-robes, les salles de bain, etc. La senteur est quand même très présente, alors il faut y aller avec parcimonie. On dit que celle-ci dure près de 15 ans. Plusieurs idées peuvent être développées pour le secteur commercial, comme par exemple, pour suggérer une odeur qui rehausse la présence d’un produit.

 

Panneaux légers pour ébénisterie

Panneaux légers de Panolite.

Autres panneaux intéressants: ceux de Panolite, fabriqués au Québec. Ce sont des panneaux légers éco-responsables, offrant des possibilités infinies. Ces produits ne sont pas des nouveautés comme telles, mais l’usage qu’on peut en faire se décline de toutes sortes de façons. Par exemple, pour notre clientèle agroalimentaire qui participe à des foires commerciales, c’est un produit tout indiqué pour la fabrication de kiosques légers et faciles de montage. On peut se servir des panneaux bruts et y imprimer des images choisies ou se procurer des panneaux déjà finis (voir la palette sur le site de Panolite). De plus, un ébéniste peut appliquer n’importe quelle feuille de stratifié, selon les spécifications des clients.

Du côté techno, Corian de DuPont, propose une surface de charge pour les appareils intelligents. Voir ici. Ce qui m’énerve un peu, c’est l’adapteur qui est requis pour la recharge. Ce dernier est fourni, mais on m’a dit qu’ils étaient entrain de développer une surface ‘directe’ où l’on n’aurait qu’à déposer l’appareil à un endroit identifié ou non. Cette technologie est disponible chez ScoDesign à Montréal.

Et puis finalement, qu’est-ce qui peut bien unir les pêcheurs et les fabricants de tapis? Aussi surprenant que ça puisse être, c’est le bien commun et l’éco-responsabilité. La compagnie Interface recycle la fibre de nylon des filets de pêche pour en faire des tuiles de tapis! Ce qui est l’fun dans cette idée, c’est que ça motive les travailleurs à récupérer leurs filets, qui normalement, auraient été abandonnés au fond des océans, créant ainsi plusieurs problèmes à l’environnement.

Conférences

Pour ce qui est des conférences du CIDM15, j’aurais aimé participer à tout, mais c’était impossible. J’en ai donc choisi 3:

  1. Le futur de l’éclairage DEL(Diode ÉlectroLuminescente) par Axis/Lumigroup. L’éclairage DEL est, pour l’heure, la technologie la plus innovante et elle progresse à vitesse grand V, pour le plus grand bonheur des designers. Nous avons eu la chance de découvrir plusieurs applications et configurations possibles pour usage commercial, institutionnel et résidentiel. La technologie SLIM Surroundlite représente, selon moi, l’éclairage le plus développé et pratique de la technologie DEL. Il permet un éclairage global, c’est-à-dire qu’il projette la lumière, à la fois au plancher, au plafond et sur les murs. Même principe que pour le son ‘surround’. On peut graduer le tout, en fonction de ce que l’on souhaite éclairer: un peu moins au plafond, un peu plus au plancher, etc.
  2. Le design multidisciplinaire présenté par Rhô. Le conférencier invité, Michel Morelli, est un designer industriel québécois, de renommée internationale. Il est venu nous parler de l’évolution de son entreprise, du monde du design, et aussi de l’économie globale. Sa firme a obtenu plusieurs mandats ferroviaires au fil des années,  où il a eu à developper des intérieurs de trains touristiques. Lui et son équipe,  se sont rendus sur place, pour vivre l’expérience de l’usager, de la gare jusqu’à la sortie du train. Ils ont repensé non seulement la décoration, mais l’ergonomie de l’espace, la signalisation à bord, allant même jusqu’à revoir l’aspect du menu. À ce sujet, il a mentionné que les plats étaient préparés par de grands chefs, mais étaient présentés sur une feuille plastifiée! Donc, la firme de M. Morelli a dû travailler avec différentes agences spécialisées, qui chacune avait son mandat, afin de présenter une offre de services inégalable à son client. Avant, la mentalité voulait, que l’on travaille en vase clos. Maintenant, il faut s’unir, collaborer et se dépasser, car les gens veulent vivre une expérience globale. Donc, dans l’exemple du train touristique, le client veut non seulement bien manger, bien boire, mais il veut aussi expérimenter un environnement confortable, pensé, propre, facile d’utilisation, etc, etc.
  3. Tendances et Luxe, présentée par Barbara Kanduth de Kohler. Cette dernière conférence m’a laissée un peu sur mon appétit. On nous y présentait supposément, les tendances haut de gamme en cuisine et salle de bain. Les participants semblaient apprécier mais pour ma part, j’étais familière avec tous les produits présentés. Ç’a quand même été intéressant de discuter de la notion de luxe, qui est souvent reliée au coût élevé d’un produit. On parle plutôt de valeur et non de prix lorsqu’on évoque le luxe. La facilitation de la vie quotidienne, le confort, la fonctionnalité des choses, la beauté et la rareté ajoutent de la valeur à un design. En cela, j’ai apprécié l’atelier et de surcroit, j’ai reçu des crédits pour la formation continue.

Une mention pour le ‘food truck’ d’AEdifica. Cette équipe multidisciplinaire s’est penchée sur la notion de tendance. Nous étions invités à écrire nos idées sur le sujet, directement sur le camion (voir la photo en haut de l’article). Voici quelques pistes de réflexion de la part de l’équipe.

Les tendances vues par les pros.

Ce que les professionnels en pensent

Alors voilà pour ce qui est de ma journée au Circuit Index Design. J’en aurais pris encore, car je suis assoiffée, mais ça m’a définitivement donné le goût de continuer à découvrir et de participer à d’autres événements du genre. Dernier point très positif, en ce qui me concerne, tout l’événement s’est passé en français, incluant les conférences. Pour certains conférenciers, le français était leur langue seconde, alors bravo pour l’effort.

Le monde du design est absolument fascinant et il se met au service de l’être humain de plus en plus, ce qui est très bien. Et vous, qu’en pensez-vous?

Vous avez aimé cet article?
Faîtes le savoir!

Article précédant

Article suivant

Laisser un commentaire

Nom
Courriel
Site web
Commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.