Rénovation: une erreur est si vite arrivée!

Une amie m’appelle un jour et elle est en beau ‘joualvert’. Elle s’est acheté un ensemble de chambre à coucher, trop gros. Elle blâme le magasin. Eh ben! Tu n’as pris tes mesures, lui dis-je? Ben oui, qu’elle me répond. C’est juste qu’une fois le mobilier installé dans la chambre, il n’y a plus de place pour circuler. Je vous entends penser là: mon amie est donc ben ‘nounoune’… Croyez-moi, le sens des proportions n’est pas donné à tout le monde. Ce qui vous semble de petite ou moyenne taille en magasin peut devenir un monstre dans votre petite pièce.

Ici, on ne parle que du réaménagement d’une chambre. Imaginez maintenant une cuisine ou une salle de bain. Wouah, les pièges toi… au secours!

La 1ère erreur majeure commise lors d’une rénovation est l’absence de planification. Voici ce que relève un entrepreneur dans cet article très intéressant,  publié dans La Presse: «Il n’est pas rare qu’un entrepreneur se rende chez un client potentiel mal préparé pour une soumission. Il rencontre le propriétaire qui a un projet de rénovation, disons refaire sa cuisine, mais il n’a pas de plan ni de budget précis. Encore moins de modèles d’armoires et de finis présélectionnés. Seulement quelques idées…». Étonnant non?

Si vous souhaitez rénover bientôt, préparez-vous. Ça prend des plans complets à l’échelle et vous devrez avoir choisi tous les éléments qui font partie de la transformation: matériaux, mobilier, appareils d’éclairage, articles de plomberie, couleurs, finition, etc, etc. Cette planification doit être faite en entier AVANT d’appeler l’entrepreneur. Négliger cette étape coûte très chère. Me croyez-vous si je vous dis qu’une erreur d’un pouce seulement dans la conception d’une cuisine peut transformer un projet en cauchemar? D’où la valeur ajoutée, de travailler en équipe avec un designer d’intérieur.

Autre mauvais réflexe: ‘faire des p’tits bouts’. On va commencer par changer le plancher cette année, puis à un moment donné, on changera les armoires. Le problème ici c’est que, lorsque vous serez prêts pour changer les armoires, il y a fort à parier que vous voudrez améliorer la configuration de la cuisine. Tant qu’à y être! Par exemple, l’îlot des années 80, où personne ne s’est assis… depuis les années 80!! OUT. Vous me suivez? Qu’arrive-t-il du nouveau revêtement de plancher installé il y a 2 ans seulement?

Acheter en grandes surfaces pour sauver, peut sembler être une bonne idée. Premièrement, ce n’est pas toujours moins cher. La plupart des articles de base sont effectivement peu coûteux. Mais pour les matériaux de finition, la plomberie, les armoires, ce n’est pas nécessairement le cas. Deuxièmement, il faut être conscient, qu’on ne peut comparer la qualité d’un revêtement de bois franc à bas prix, par exemple, à celui testé et garanti 30 ans par un fabricant renommé. J’ai acheté un robinet pour ma nouvelle salle de bain, il y a 4 ans, que j’ai payé 150$. J’aurais pu me procurer celui en centre de plomberie à 300$. Il y a 2 semaines il s’est mis à fuir, alors nous l’avons défait pour le nettoyer. Surprise! L’intérieur est complètement rouillé! Il est fini. Que vais-je faire? Me payer celui à 300$, garanti à vie? Ben oui! 150$ payé en trop? Jugez-en par vous-mêmes.

Autre problématique: faire les travaux soi-même. Est-ce qu’on a les compétences pour s’attaquer à un chantier? Ça se peut. Beaucoup par contre, se découragent en cours de route et font traîner les travaux sur plusieurs années. Est-ce que ça vaut la peine de vivre en permanence dans le chaos? De plus, une mauvaise installation entraine l’annulation de la garantie de certains articles payés à gros prix. Autre cas classique, en effectuant les travaux, par malheur, vous brisez du mobilier ou un électroménager. Ça nous est arrivé pendant la rénovation de la cuisine. Mon conjoint a échappé la perceuse électrique sur la plaque de cuisson en verre! L’entrepreneur, lui, offre une protection à ce niveau. Il est responsable des travaux de son équipe, donc pas de soucis.

Prévoyez un budget pour la déco. La fameuse touche finale qui fait la différence entre un projet réussi et un projet WOW. Accessoires, habillage des fenêtres (ou non), couleurs, textures, cadres, tout en gardant en tête que ‘less is more’.

Dernier petit conseil pour les rénovations à venir: préparez-vous mentalement. Ça va brasser! Il y aura du stock et de la poussière partout. PARTOUT! C’est étonnant le pouvoir de la poussière… elle s’infiltre n’importe où, d’un étage à l’autre et même dans votre esprit. Vous allez être découragés par moments, sachez-le. Si vous rénovez la salle de bain, prévoyez vous laver à la mitaine, comme on dit! Si vous rénovez la cuisine, un budget resto ne sera pas superflu. À moins d’être très doué pour le camping 😉

Cuisine en rénovation

Rénovation d’une cuisine de Val-David. Étape du plâtre.

Voilà j’espère que je vous ai aidé à prendre contact avec la réalité des rénos. Mon but est de vous épargner tracas et argent. Souvenez-vous qu’en rénovation, une erreur est si vite arrivée.

Si vous voulez partager vos expériences bonnes ou mauvaises, allez-y! C’est toujours passionnant de vous lire.

Voir aussi cet autre article: On rénove au printemps? On « design maintenant »!

Vous avez aimé cet article?
Faîtes le savoir!

Article précédant

Article suivant

Laisser un commentaire

Nom
Courriel
Site web
Commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.